Réalisation et Conception du Blog : Jean-Marc Coquelle

Cette page d'informations concernant Buhl n'est pas une émanation des Élus de la Municipalité de Buhl ni au service de ces derniers.


Réalisation et Conception du Blog : Jean-Marc Coquelle

25 septembre 2008

Buhl : Le meurtre de Jonathan Fekos reconstitué


C’est dans le calme mais sous haute sécurité que s’est déroulée, hier après-midi à Buhl, la reconstitution du meurtre de Jonathan Fekos. L’adolescent de 17 ans a été tué d’un coup de couteau dans le cœur, le 9 décembre dernier, pour une histoire de cigarette.

Peu avant midi, hier, des adolescents jouaient au football rue Marin Astruc, à Buhl. Ils attendaient le début de la reconstitution du meurtre de leur copain, Jonathan Fekos. Âgé de 17 ans, l’adolescent a été poignardé par un Buhlois de 16 ans, le 9 décembre 2007, après une altercation pour une cigarette refusée.

Quelques minutes plus tard, la rue Marin Astruc ainsi que les différents accès à la résidence du Moulin, où a eu lieu le drame, ont été fermés par les forces de l’ordre.La reconstitution, menée par le juge d’instruction colmarien André Schmidt, a commencé aux environs de 13 h en présence de la mère de Jonathan Fekos et de son avocat Me Noël, du beau-père et de la petite sœur de la victime, représentés par Me Monheit, et de la petite amie du jeune homme, représentée par Me Schille, tous partie civile dans le dossier.

Le meurtrier présumé a été transporté sur les lieux depuis la prison de Mulhouse, pour participer à la reconstitution. Il avait été mis en examen et écroué le 11 décembre pour assassinat. Le juge d’instruction avait également convoqué une dizaine de témoins, des habitants du quartier pour la plupart.

La reconstitution devait permettre de déterminer les différents temps de l’altercation entre Jonathan et son agresseur, et notamment d’établir s’il y a eu préméditation ou non. Les premiers éléments de l’enquête avaient démontré qu’il y avait d’abord eu une première bagarre à mains nues, que les adolescents avaient été séparés, et que ce n’est que quelques minutes plus tard, que le coup de couteau mortel avait été asséné.
Une stèle

« Début décembre, la municipalité installera une stèle à la mémoire de Jonathan, sur les lieux du drame », a confié Yves Coquelle, adjoint au maire de Buhl, qui a assisté à une bonne partie de la reconstitution du meurtre, hier après-midi. La stèle a été réalisée et gravée par des amis de Jonathan.

1 commentaire:

Thomas Martin a dit…

Paix à ton âme mon ami.

J'espère que tu es bien là haut,
garde moi une place !

Bien à toi, Tom.